Inhalt

SERVICE DU FEU

Le SDIS Etraz-Région est l'entité avec laquelle collabore la Commune d'Allaman. 

Contact :

SDIS Etraz-Région
Rue Trévelin 11
1170 Aubonne

T : 021 - 807 20 20
Site Internet : Lien

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

logo.png


Fédération Vaudoise des Sapeurs-Pompiers


Présentation

La Fédération Vaudoise des Sapeurs-Pompiers est l'organe faîtier de tous les SDIS du Canton de Vaud et représente tous les sapeurs-pompiers vaudois. Elle regroupe en son sein les sapeurs-pompiers volontaires, professionnels, les instructeurs et les sapeurs-pompiers d’entreprise ; ceci dans le respect des régions et de métiers.

Elle a pour mission de faire office d’interface entre l’ensemble des partenaires, les instances et les autorités cantonales, et ainsi sceller un partenariat entre eux en vue d'une meilleure collaboration dont le but est de « créer un équilibre bénéfique pour tous ».

Contact :

Rue du Château 2
Case postale 30
1036 Sullens

Courriel : info@fvsp.ch
Site Internet : Lien

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Logo 2012


Ramoneur Officiel en charge de la Commune d'Allaman
 

Contact :

M. Marc Zimmermann
Maître ramoneur
Rte de Juriens, 12
1323 Romainmôtier

N : 079 - 518 21 19
Courriel : zimmermann.ramoneur@gmail.com
Site Internet : Lien

* Monsieur Zimmermann remplace M. François Simon parti à la retraite.
  Il est agréé par l'ECA et fait l'objet d'une Convention de ramonage signée avec la Commune d'Allaman.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quelques informations utiles ...
 

Ramoneur, Ramoneuse, qui suis-je ?  

Le ramoneur ou la ramoneuse - puisque notre profession compte également plusieurs ramoneuses dans ses rangs - contrôlent et nettoient périodiquement les installations de chauffage et d'évacuation de fumée (cheminées, canaux, tuyaux, récupérateurs de chaleur, chaudières, fours, calorifères à mazout, à charbon, à bois, cheminées de salon, centrales de chauffe).

Ainsi, ils préviennent les incendies, protègent l'environnement et favorisent les économies d'énergie. Ils s'occupent également des problèmes relatifs à la prévention des incendies en signalant à l'autorité responsable les installations défectueuses, en particulier celles présentant des dangers d'incendie ou d’asphyxie.

Les ramoneurs travaillent seuls ou en petite équipe chez les clients, allant de maison en maison selon un plan de travail préétabli, dans des villas, des immeubles, des entreprises. Ils portent un costume spécial noir. Ils utilisent souvent un masque à poussière et des gants de protection. Ils travaillent parfois dans des positions inconfortables, à l'intérieur ou à l'extérieur (sur les toits). Les nombreux contacts qu'ils entretiennent avec la clientèle (concierges, employés de maison, propriétaires...) les obligent à adopter une attitude courtoise et serviable. Les ramoneurs doivent également effectuer leur travail avec le plus grand soin, afin de ne pas laisser de traces après leur visite.  

Leurs principales tâches consistent à:  

Travaux de contrôle

  • contrôler visuellement les installations et relever les éventuelles défectuosités: fissures, fuites;
  • contrôler l'opacité des fumées, c'est-à-dire leur teneur en suie. Au cas où l'indice serait supérieur à la valeur de référence, faire procéder au réglage de l'installation;
  • mesurer le taux de gaz carbonique, la température des gaz de combustion et de l'air ambiant, afin de procéder aux calculs de rendement;
  • contrôler, lors de nouvelles constructions ou de transformations, si les installations sont en conformité avec les prescriptions de protection incendie, notamment si les distances de sécurité, avec les matériaux combustibles, sont respectées;

Travaux de ramonage

  • préparer les outils de travail: échelles, aspirateurs, brosses, hérissons, racloirs, produits de nettoyage alcalins, etc.;
  • nettoyer les cheminées, les tuyaux de raccordements, les foyers, les poêles, les fours, les fourneaux, les installations de chauffage ainsi que les installations industrielles telles que forges, usines d'incinération des ordures, fumoirs, à l'aide d'outils et de produits appropriés;
  • exécuter des travaux d'étanchéité;

Travaux administratifs

  • adresser un avis à chaque client pour lui communiquer la date et l'heure de passage;
  • rédiger des rapports de police du feu selon les directives;
  • récapituler toutes les opérations effectuées permettant d'établir la facture pour le client.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Feux en Plein Air - Directives de la Direction Générale de l'Environnement 
 

Contact :

Pange et environs | Environnement. Feux de jardin : c'est fini et voici  pourquoi !

Direction de l'environnement industriel, urbain et rural
(DGE-DIREV)
Ch. des Boveresses 155
Case postale 33
1066 Epalinges Suisse

T : 021 - 316 43 60
Courriel: info.dge@vd.ch
Site Internet : Lien
Visualiser sur la carte

 

 

Les feux en plein air sont interdits, ils sont sujets à autorisation.

Informations utiles - Site Internet : Lien

De nos jours, la gestion des déchets est mise en oeuvre de manière à favoriser le recyclage et l’utilisation rationnelle de l’énergie. Pour des raisons liées aux émissions de polluants atmosphériques, l’élimination des déchets végétaux se doit de suivre la tendance, en privilégiant le compostage ou la valorisation énergétique.

En effet, les feux extérieurs, encore souvent considérés comme un moyen d’élimination naturel et curateur, représentent une source significative d’émissions de particules fines dans l’air, dont les niveaux mesurés dans le canton dépassent fréquemment les valeurs limites prescrites par l’ordonnance sur la protection de l'air.

Par conséquent, l'incinération en plein air est interdite. Seules des exceptions, généralement liées à un risque sanitaire, peuvent toutefois justifier l’incinération de déchets naturels en plein air. Celles-ci sont décrite dans la directive pour l'incinération de déchets en plein air (PDF, 1,67 Mo). Un extrait de bases légales (PDF, 38 Ko) et un formulaire de dénonciation (PDF, 15,02 Ko) sont également disponibles.


Feux du 1er août

Les feux de joies de la fête nationale sont tolérés et ne nécessitent pas d’autorisation cantonale. Cependant, ils sont des sources importantes de particules fines (PM10), c’est pourquoi seul du bois naturel sec peut y être incinéré.

Les bois usagés, vernis ou traités (palettes, meubles, boiserie, poteaux téléphoniques, autres), ainsi que tous autres déchets sont formellement interdits dans tous les feux en plein air. L’incinération de ce type de produit entraîne des émanations nocives (métaux lourds, dioxine, autres) pour l’environnement et pour la santé de la population.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------